Explications sur les suites opératoires d’une rhinoplastie

La rhinoplastie, qu’elle soit de première intention ou secondaire, n’est pas une opération à prendre à la légère.

Certains précautions doivent être prises suites à l’intervention et vous devrez subir quelques désagréments pendant plusieurs jours.

Les effets indésirables de la rhinoplastie

Bien que la chirurgie du nez ne soit pas extrêmement douloureuse, le nez reste tout de même sensible pendant un certain temps.

L’une des parties les plus désagréables de la rhinoplastie est l’enlèvement des mèches. Ces dernières sont insérées dans le nez lorsque l’on opère la cloison nasale.

Elles sont souvent retirées dès le lendemain et au plus tard 4 jours après l’opération.

Mais surtout, le patient peut ressentir une gêne respiratoire durant quelques semaines.

Cela se manifeste par une impression de nez bouché, qui peut être problématique surtout la première nuit.

Il est d’ailleurs déconseillé de pratiquer tout sport pendant un mois après l’opération. Concernant l’arrêt de travail, il doit en général être de 10 jours.

Toutefois, si c’est une chirurgie purement esthétique qui vous motive, tâchez de l’effectuer durant vos congés, car aucun arrêt maladie ne peut être accordé.

Au niveau des conséquences « visibles », on peut se retrouver face à :

  • un gonflement du nez
  • des ecchymoses sous les paupières (qui s’estompent dans les quinze jours)
  • la pose d’un plâtre ou d’une attelle durant environ une semaine

suites opératoires rhinoplastie

Les résultats définitifs ne sont pas visibles au bout du même laps de temps chez tous les patients.

Pour certains, au bout de 3 mois, le nez est bien remis, alors que pour d’autres il faudra jusqu’à un an pour profiter d’un nez bien cicatrisé et modifié.

Les soins et précautions post-opératoires

Il est déconseillé de porter des lunettes durant le mois suivant l’intervention. Par ailleurs, le soleil et la chaleur sont à bannir durant les 15 premiers jours.

Durant 3 mois, il vaut mieux ne pas rester de manière prolongée au soleil, car cela a tendance à provoquer un gonflement du nez.

Pour éviter les saignements, il est préférable de ne pas se soigner par aspirine ou ses dérivés.

De plus, il vaut mieux ne pas se moucher dans la quinzaine qui fait suite à l’opération.

Pour laver votre nez et faire disparaître les croûtes, votre médecin peut vous prescrire une solution à injecter dans le nez.

Il peut être bon de vous laver le nez avec du spray à l’eau de mer par exemple, ou d’utiliser un coton-tige.

Plusieurs consultations de contrôle sont effectuées après la rhinoplastie. Selon les médecins, vous aurez généralement entre 1 et 3 consultations, souvent au bout d’une semaine, de 3 mois, 6 mois puis un an.

Ces consultations servent à vérifier que la cicatrisation se déroule bien, mais aussi à effectuer d’éventuelles retouches.

L’ensemble de ces soins est à suivre avec précaution.

Cela permet notamment une bonne cicatrisation, mais aussi d’éviter d’éventuels inconforts voire d’éviter des infections.

Sachez donc qu’il faut bien réfléchir avant de se lancer dans une rhinoplastie. Les conséquences de l’opération ne sont pas négligeables, bien que tout à fait surmontables.

Si pourtant ces effets indésirables vous effraient, vous pouvez toujours opter pour une rhinoplastie sans chirurgie, qui est beaucoup moins contraignante.

Afin de répondre à l’ensemble de vos questions, voici ci-dessous une petite vidéo qui résume les suites opératoires de la chirurgie nasale.